Piazza Amerina

Piazza Armerina est une commune de la province d’Enna en Sicile (Italie).  À proximité de Piazza Armerina se trouve la villa romaine du Casale.

Histoire

Après la reconquête de la Sicile sur les musulmans (1060-1091), des colons venus du nord de l’Italiefurent installés dans la région pour repeupler les zones dépeuplées de l’île après l’expulsion des musulmans. Des « Lombards » (en fait des piémontais et des liguriens) furent installés à Piazza Armerina où vivaient toujours des musulmans, tolérés par les Normands, nouveaux maîtres de la Sicile. En 1161, lors d’une révolte dirigée par des barons rebelles (dont Tancrède de Lecce et Roger Sclavo) contre le roi Guillaume Ier de Sicile, la population musulmane fut massacrée ; le roi, pour punir les rebelles, rassembla ses troupes et attaqua Piazza Armerina qui fut entièrement détruite2. À partir de 1163, la ville fut reconstruite par ce même roi.

1296 : le roi Frédéric II de Sicile y réunit le Parlement et s’engage à faire la guerre contre son beau-père Charles d’Anjou.

1300 : les paysans révoltés sont déportés à Enna.

1604 : construction du « Dôme », église baroque.

Monuments

 

Piazza Armerina, Duomo

  • Château des Aragonais
  • Cathédrale de Piazza Armerina (duomo) Maria Santa delle Vittorie: commencée en 1604 et achevée en 1719. Elle possède un clocher de 44 mètres de hauteur. Elle est coiffée d’un dôme de 13,88 mètres de diamètre qui culmine à 76,50 mètres du sol. De style baroque, l’intérieur est surchargé de décorations.
  • Église San Giovanni Evangelista
  • Église du Gran Priorato di Sant’Andrea (prieuré de Saint-André), xie siècle
  • Monastère franciscain
  • Palazzo di Città (1773)
  • Palazzo Demani (xviie siècle)
  • Palazzo Trigona (xviiie siècle)
  • Villa romaine de l’Antiquité tardive (connue pour sa mosaïque, portant le nom de la Grande Chasse, qui représente des scènes de chasse d’animaux exotiques)