Max Weber

 

Max Weber [maks vebɛʁ] (de l’allemand [maks ˈveːbɐ]), né le  et mort le , est un économiste et sociologue allemand originellement formé en droit.

Description de cette image, également commentée ci-après

Considéré comme l’un des fondateurs de la sociologie, ses interrogations portent sur les changements opérés sur la société avec l’entrée dans la modernité. On lui doit notamment des analyses complexes du capitalisme industriel, de la bureaucratie et du processus de rationalisation en Occident.

Contrairement à Émile Durkheim, considéré lui aussi comme un père de la sociologie, Weber a peu enseigné et n’a pas fait école de son vivant. Et à la différence de Karl Marx, il aborde le capitalisme non pas « de l’extérieur » (en analysant ses composantes économiques) mais « de l’intérieur », en passant au crible les motivations de ses promoteurs et en recourant pour cela à une méthode qu’il qualifie de « compréhensive ». Selon lui, avant de devenir un système économique, le capitalisme est une éthique. C’est pourquoi, estime-t-il, pour analyser ce système, il importe d’étudier d’abord cette éthique, qu’il appelle « l’esprit du capitalisme ».

En marge de son travail de recherche, Weber s’est engagé dans l’action politique, contribuant notamment à la rédaction de la Constitution de la république de Weimar en 1919.

Après sa mort, son épouse, née Marianne Schnitger, également sociologue et connue pour ses positions féministes, a fait publier ses derniers manuscrits. Son œuvre n’a été traduite en France qu’à partir de 1959. Elle connaît aujourd’hui une réputation internationale.