Les Pupi

Le théâtre des marionnettes siciliennes, appelées « pupi », est une tradition du dix-neuvième siècle, à laquelle Mimmo Cuticchio a redonné son ancienne splendeur. Le « pupo » est une tradition très ancienne. Ses premières traces remontent au Symposium de Xénophon, il y a environ 2400 ans. Il s’appelait alors “Neurospata”, un mot grec qui signifie marionnette. Durant les siècles qui suivirent, on trouve encore traces des marionnettes, mais c’est seulement en 800 que leur naissance officielle est documentée. Durant la période romantique, on retrouve les grands poèmes de la littérature chevaleresque avec leurs trames tissées d’amour, de trahison, de sorts et de duels. L’histoire des Paladins de France devient la bible des marionnettistes. Les marionnettes sont alors revêtues d’armures étincelantes et c’est ainsi que naissent les “cuntisti”, conteurs professionnels du cycle carolingien qui transmettent par la tradition orale, de maître en apprenti, les gestes de Roland. Même aujourd’hui, vous ne pouvez pas quitter Palerme sans être allé au moins une fois au théâtre des Pupi Santa Rosalia, créé par Mimmo Cuticchio en 1973 dans le quartier de l’Olivella, en face du Théâtre Massimo. Plus tard, en 1995, l’artiste sicilien rajouta un laboratoire où de nombreux artistes se consacrent à la construction de marionnettes. Du travail du métal à la peinture, de la sculpture aux costumes et au bois entaillé pour fabriquer les têtes, le laboratoire est une exposition permanente de cette forme d’art et d’artisanat, des textes et des programmes des spectacles, un point de référence pour les étudiants, les touristes et les citoyens qui veulent comprendre un peu plus sur ce type de représentation, avant d’entrer dans le théâtre. À une époque où de nombreux jeunes changent de travail, où les traditions ne semblent intéresser personne, le choix de Cuticchio d’ouvrir un théâtre dédié à la représentation de marionnettes est apparu pour beaucoup plutôt anachronique. Depuis lors, cependant, l’artiste sicilien a créé une école d’art et a enrichi le petit théâtre avec tout le nécessaire: scène, avant-scène, rideau, dépôt pour les décors peints sur toile (plus de 100), scénarios et effets spéciaux notamment la pluie sur la scène, le brouillard, la fumée et d’autres effets encore, alors que le son est assuré par un piano à cylindre. Le répertoire, en tournée partout dans le monde, est très riche: de l’arrivée d’Angelique à Paris à Cagliostro, de la saga des Paladins à la passion du Christ. A Palerme se trouve également le Musée International de la Marionnette qui recueille la plus grande collection de marionnettes siciliennes