En marge des postkantiens. De Goethe à Schopenhauer